Le soin

Le soin. Il n’est pas construit à partir d’un corps fait d’organes, à partir d’une anatomie descriptive humaine utilisée classiquement en médecine. L’ostéopathie utilise un inachèvement du corps, des « fragments » du corps faisant référence à une anatomie comparée entre espèces. Témoins d’une continuité de construction, ces fragments sont les acteurs de transformations possibles, actualisées par le geste de l’ostéopathe.

Le soin est fondé sur une perception des origines, possible à partir  d’une anatomie comparée entre espèces -Muséum d’Histoire Naturelle. L’avantage d’une anatomie autre est une continuité des zones corporelles communes entre espèces: par exemple la mâchoire, l’oreille. Véritable réservoir de solutions, cette anatomie met en place des « fragments »de corps qui ont une incidence sur le fonctionnement hormonal et nerveux de tout être vivant: humain, animal. Ces zones stratégiques constituent le « matériau du soin ».

Comment poser les mains : découverte de l’immédiateté de perception pour réaliser un soin

Où poser les mains : découverte d’un fond commun d’origines entre espèces jusqu’à l’Homme. Repérage sur l’humain de zones évolutives héritées de l’Evolution. Anatomie comparée et physiologie comparée….

L’efficacité. En optimisant dans un soin des solutions en attente, la guérison pour chaque patient est une performance.